Un espoir s’est levé à Melun le 30 mars ! RDV au 1er conseil municipal le samedi 5 avril 10h

Mesdames, messieurs, chères melunaises, cher melunais,

Le 30 mars, vous avez été plus de 4200 à porter vos suffrages sur la liste Nouveau souffle – Bien vivre à Melun.

En votant pour l’équipe et la liste conduite par François Kalfon, vous avez proclamé votre volonté d’une autre politique pour Melun, réellement attachée à plus de justice sociale , à votre pouvoir d’achat,  à l’accès à l’emploi, au logement, au transport, à l’éducation, aux soins et à la transition écologique !

Nous allons mener le combat citoyen de la transparence à la mairie, de la baisse des prix de l’eau et de la présence de terrain.

Le 30 mars, un nouvel espoir s’est levé, réunissant tous les quartiers, la jeunesse et les forces vives de Melun.

Un nouvelle page s’ouvre, que nous écrirons avec vous et avec nos nouveaux élus socialistes et apparentés de la liste Un nouveau souffle – Bien vivre à Melun : François Kalfon, Baytir Thiaw, Marine Gaignard, Djamila Smaali-Paille et Thierry Brisson.

Notre travail pour Melun se poursuivra avec le Parti communiste-Front de Gauche, le Parti Radical de Gauche et l’ensemble des forces progressistes. Vous pouvez compter sur nous !

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous pour le conseil municipal d’installation qui se tiendra le samedi 5 avril 2014 à 10h00 en mairie de Melun.

Les socialistes et sympathisants de Melun

PETITION : Pour baisser les prix, remunicipalisons la gestion de l’eau à Melun. Non au renouvellement du contrat Véolia !

A Melun, une pétition est lancée aujourd’hui par de nombreuses formations politiques (PS, PC, Front de Gauche, PRG, Génération Ecologie et MUP). François Kalfon, conseiller régional d’Ile-de-France et candidat à la mairie de Melun, soutient cette initiative et appelle lui aussi les Melunaises et les Melunais à signer (directement ici) cet appel avant le  jeudi 13 février 2014, date du prochain conseil municipal officiellement prévu.

Ci-dessous le texte complet de l’appel lancé au maire sortant de Melun par de multiples acteurs politiques locaux.

►POUR UNE GESTION PUBLIQUE ET TRANSPARENTE DE L’EAU À MELUN

►CONTRE LE PASSAGE EN FORCE DU MAIRE LE 13 FÉVRIER PROCHAIN

5,11 euros le m3 à Melun contre 3,11 euros le m3 à Paris: Acceptez-vous cette différence ?

Le renouvellement du contrat avec Veolia sera fixé par le marché passé avec l’entreprise au mois de décembre 2014. Or la municipalité sortante au lieu de prendre le temps nécessaire au débat, préfère passer en force en imposant ce renouvellement le 13 février prochain à l’occasion du conseil municipal.

Or le débat sur le mode de gestion (public ou privé) ainsi que le prix élevé de l’eau (+ 25% depuis 2006 à Melun) sont au coeur des enjeux des élections municipales des 23 et 30 mars prochains.

C’est à la nouvelle majorité du conseil municipal élue au lendemain des élections municipales qu’il appartiendra de prendre une décision transparente. Le conseil municipal décidera alors du mode de gestion de l’eau et de son prix pour les 10 années à venir, sur la base d’une large consultation des habitants.

Que cache cette précipitation ?

En réalité nous les Melunais, nous payons à Veolia 5,11 euros contre 3,39 euros au m3 dans la moyenne nationale en 2013.

La ville de Paris a remunicipalisé son eau. Le résultat est flagrant : les parisiens payent 3,11 euros le m3 en 2013 soit deux euros de moins que les melunais.

Pourquoi l’eau est-elle si chère à Melun ? Alors que les captages sont proches de nous ? Il n’y a aucune raison valable.

Sur ce simple constat nous vous proposons de signer cette pétition pour obtenir de l’actuelle majorité le report du vote de renouvellement à une date à définir après les élections municipales de mars 2014.

En signant cette pétition, nous refusons que l’actuelle majorité renégocie le prix de l’eau avec Veolia dans le dos des melunais avant les élections municipales.

L’eau est un bien public essentiel et une richesse appartenant à tous. C’est pourquoi il nous revient d’en défendre son accès universel. »

►SIGNER LA PETITION MAINTENANT: CLIQUER ICI

Endettement de la ville de Melun : les élus socialistes d’opposition saisissent la CRC !

Michel Dumesny, Sabine Enjalbert, Marie-Noëlle Villedieu et les élu(e)s d’opposition ont écrit à la Chambre régionale des comptes d’Ile-de-France pour solliciter un examen de gestion de la dette de la ville de Melun sur la période 2008-2013.

Il s’agit pour les élu(e)s socialistes d’alerter la Chambre sur  la gestion des emprunts à taux variables contractés par la Ville et l’impact de cette gestion sur les finances de la ville de Melun déjà lourdement endettée.

Retrouvez l’intégralité de la lettre sur le blog http://melun-stop-dette.blogspot.fr/Lettre CRC