Section socialiste de Melun
Section socialiste de Melun

Marine Gaignard accueille Claude Bartolone à Melun le 7 novembre

Le par

Marine Gaignard  et Roselyne Sarkissian accueillant Claude Bartolone à son arrivée Espace St-Jean, à Melun (photo PS Seine-et-Marne)

Marine Gaignard et Roselyne Sarkissian accueillant Claude Bartolone à son arrivée Espace St-Jean, à Melun (photo PS Seine-et-Marne)

Marine Gaignard, conseillère municipale et secrétaire de la section socialiste de Melun-La Rochette,  a accueilli Claude Bartolone à l’espace St-Jean par ses mots de bienvenue (seul le prononcé fait foi) :

« Cher Claude ,

Chère Roseline,

Cher Sébastien,

Mesdames et messieurs les conseillers régionaux et les candidats,

Mesdames et messieurs les élus communautaires,

Monsieur le Maire,

Mesdames et messieurs les élus municipaux,

Mesdames et Messieurs,

Chèrs camarades,

Chèrs amis,

En introduction de cette journée, je voudrais tout d’abord vous remercier d’être venus aussi nombreux. Votre mobilisation  montre l’intérêt de cette élection qui, il faut bien le dire, est capitale pour notre territoire et pour l’avenir des Franciliens.

Cette bataille on peut la gagner à condition de démontrer toute notre détermination et notre mobilisation.

De la détermination, cher Claude, tu n’en manques pas. Depuis plusieurs mois maintenant, tu ne cesses de battre le pavé pour convaincre un à un les franciliens que tu rencontres.

Ta venue aujourd’hui à Melun montre que pour toi la région Ile -de-France ce n’est pas seulement Paris et la petite couronne, mais aussi des territoires plus semi-urbains, ruraux, dans lesquels on trouve toute la richesse et la diversité de ce qu’est l’Ile-de-France.

Cet engagement pour la grande couronne est essentiel pour nous seine-et-marnais car, par exemple, la région c’est quoi pour nous à Melun ?

C’est d’abord la mobilité, les transports. Avec le pass navigo à tarif unique bien sûr, qui représente plus de 500 euros d’économie par an et par personne. D’ailleurs, lorsqu’on apprend dans les journaux, pas plus tard qu’hier, qu’un président de département en Ile-de-France décide de couper les aides pour les collégiens et lycéens boursiers, on comprend vite la différence entre ce que serait un président de Région de Droite ou de Gauche.

La région à Melun c’est aussi, depuis janvier 2015, des bus le soir après 21h et plus nombreux le dimanche. Cet engagement avait été porté par Francois Kalfon il y a deux ans, Jean-Paul Huchon l’avait soutenu et la région l’a concrétisé.

La région à Melun c’est aussi plus de justice sociale et de solidarité avec l’instauration du quotient familial dans les cantines des lycées.

Enfin, la région à Melun c’est aussi l’emploi et la formation professionnelle. Avec le site aéronautique de Melun-Villaroche, de nombreux Melunais et habitants de l’agglomération travaillent sur le site. Il y a dans cette entreprise pour 10 ans de carnet de commandes et pourtant, le manque de formation est criant dans ce secteur. C’est pourquoi l’idée de créer des universités liées aux pôles de développement économiques dans le sud seine-et-marnais ferait sens.

Nul besoin d’en dire davantage pour être convaincu de la nécessité de se battre pour garder notre région à Gauche car le bilan est positif et les 160 engagements proposés novateurs.

Nul besoin non plus de démontrer à quel point cher Claude, tu es le seul candidat à être à la hauteur des enjeux qui sont face à nous. Combattif, loyal et courageux, nous savons tous ici que tu sauras mener à bien ce programme.

Maintenant, à nous militants socialistes, sympathisants, citoyens, écologistes de défendre ce que nous avons déjà fait, d’en être fier et de porter ce nouveau projet.

Il nous reste maintenant 36 jours, alors à nous de convaincre, à nous d’aller chercher les abstentionnistes, et de gagner ces élections !

Je laisse maintenant la parole à notre Premier Secrétaire Fédéral , Sébastien Podevyn.

Je vous remercie.  »

Marine Gaignard pendant son discours de bienvenue à Claude Bartolone, Espace St-Jean (photo PS Seine-et-Marne)

Marine Gaignard pendant son discours de bienvenue à Claude Bartolone, Espace St-Jean (photo PS Seine-et-Marne)

Claude Bartolone avec Roselyne Sarkissian, François Kalfon, les candidats seine-et-marnais, Sébastien Podevyn et Marine Gaignard (photo André Pilon)

Claude Bartolone avec Roselyne Sarkissian, François Kalfon, les candidats seine-et-marnais, Sébastien Podevyn et Marine Gaignard (photo André Pilon)

Sur le même thème, lire aussi :

Après le meeting de Benoît Hamon de Paris-Bercy le 19 mars, découvrez le programme pour faire Battre le cœur de la France dès le 23 avril 2017 : - pour le
Le par

Les derniers contenus multimédias